Posted on Leave a comment

Dans les coulisses de Dance Street

Aujourd’hui, petite visite dans les coulisses de l’émission Dance Street, qui passe régulièrement sur France Ô… Des équipes de danseurs venus des 4 coins de la France passent tour à tour devant les juges, dans l’espoir de rester jusqu’à la dernière émission!!

Nous arrivons sur le coup de 10h du matin sur le plateau de tournage, qui a lieu à la Villette, juste à côté de la Cité des Sciences. L’entrée est filtrée, et des videurs surveillent l’accès comme dans une boîte de nuit. Sauf qu’ici pas besoin de venir sapé ni accompagné car nous sommes listés!

A peine entrés nous sommes dirigés vers le vestiaire, où le chauffeur de salle nous attend. Il nous brieffe sur le déroulement de l’émission, sur les moments où il faut crier, applaudir, faire “oooooooouuuuuuhhh”… Bref à quel moment déclencher quelle réaction pour que le téléspectateur sente à quel point “ça déchire Dance Street”!

Car à la télé, rien n’est laissé au hasard. A part les séquences de danse, tout est filmé, re-filmé, voire re-re-filmé. Une émission d’1h prend 3 heures de tournage, à rester debout, sans aucune pause. Un peu long par moments.

Pour les danseurs par contre, pas de seconde chance, il n’y a qu’une seule prise! Il faut convaincre rapidement, et les équipes l’ont compris. Sur cette émission, ils ne présentent pas de show mais doivent montrer leur talent individuel en”freestyle”. DJ Ewone balance du gros son et chacun doit faire un passage. En 2min30, ils donnent tout ce qu’ils ont sous les encouragements du public. House Dance, Break, Locking, Popping, Hip Hop, Krump, tous les styles de Streetdance sont représentés et le niveau est là.

A la fin de chaque prestation, les juges attribuent une note de 0 à 10. Les 2 équipes ayant la moins bonne moyenne devront s’affronter dans un battle animé par Playmo. A l’issue des émissions, il ne restera donc plus qu’un groupe…

Laissez-moi vous présenter les juges : à gauche c’est B-boy Benji, l’un des breakers Français les plus emblématiques. A la fin des années 90 jusqu’au début des années 2000, il avait secoué le monde du break avec son énergie et son impertinence. Ses battles sont restés dans la mémoire de tous. Après s’être éloigné quelques années, il revient plus fort  encore ! Jugez par vous même avec cette video…

La deuxième juge s’appelle Marion Motin : une autre danseuse au CV bien rempli! Avant de danser pour Madonna, cette danseuse était connue pour avoir monté le crew  “Swaggers”. Présente dans les battles underground comme dans les théâtres,  elle a récemment chorégraphié le clip “Papaoutai” de Stromae.


Le troisième juge n’est autre que Laurent Bouneau, directeur des programmes sur Skyrock, la radio partenaire de l’émission…

Le petit plus de l’émission : le rappeur Dry est venu interpréter “On fait pas semblant” avec son associé Dr Beriz au chant. Et en effet ils n’ont pas fait semblant puisque c’était en live. On apprécie.

Il est 13h15, et le tournage vient de se terminer. Enfin, le tournage du matin! Pour l’équipe de l’émission et les danseurs, ça reprend à 16h. Et c’est comme ça pendant 3 jours… Pour qu’au final l’émission soit diffusée pendant plusieurs mois. C’est aussi ça, la magie de la télé!

Tony

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Solve : *
29 − 5 =