Posted on Leave a comment

Les p’tites vidéos de Tonton SnO (15 Décembre)

Salut les gens,

Pour rendre mon intervention plus pertinente, plus universelle, j’ai décidé de faire appel à un traducteur qui traduira en langage des signes tout ce que j’écrirai ici et j’peux vous dire que vous avez d’la chance, celui qui a si bien fait son travail lors de l’hommage à Nelson Mandela (R.I.P.) était justement disponible, j’me suis battu pour l’avoir et finalement, renégociation de contrat après renégociation, deal après deal, nous avons décidé d’un commun accord que, pour une fois, il garderait les mains bien au fond d’ses poches pendant toute la durée de cette chronique et j’peux vous dire que ça m’a coûté cher…

Donc, sans plus attendre on passe à mes p’tites (mais pas si p’tites que ça) vidéos de la semaines et on commence avec le GRAND RETOUR d’un gros monsieur avec de longs cheveux blancs, un gentil monsieur un peu âgé qui a fait rêver plein de petits enfants qui sont adultes maintenant. Vous voyez de qui je veux parler? Le Père Noël? Mais non pas le Père Noël, on est pas le 24 Décembre, putain, c’est pas parce que vous avez bouffé tous les chocolats de votre calendrier de l’Avent qu’on est le soir de Noël, que dalle, il est pas encore là Papa Noël, là, en c’moment, il dort auprès d’la mère Noël et il fait ni de sextape (bande de pervers, beurk, vous m’dégoûtez…) ni de vidéo de danse, non il se repose et prend des forces parce qu’il va en avoir besoin pour livrer tous ces cadeaux que vous avez commandés. Donc, non c’est pas lui mais ça fait presque autant rêver et ça pourrait, ou plutôt devrait faire partie de la liste de Noël de tous les danseurs, c’est le vrai retour de Pop N Taco (accompagné de Kento Mori), pas dans un truc de 30 secondes, avec un portable tout pourri, dans son garage, non, une vraie vidéo, filmée, montée et tout et tout et c’est mon cadeau pour vous, quelques jours avant Noël, juste là:

On continue avec l’évènement du week-end dernier, la 1ère date du Juste Debout Tour 2014, le JD New-York, “New Yooork, concrete jungle where dreams are made of, there’s nothing you can’t do. Now you’re in New York, these streets will make you feel brand new…” Alicia, si par hasard, tu lis cet article et que tu cherches un mec pour faire un duo, tomber amoureuse, faire des bébés et des bisous avec la bouche tout ça, tout ça, appelle-moi… (ben si c’est possible, bien sûr et si ça s’trouve elle a des problèmes avec Swiss beatz en c’moment, c’est juste que vous flippez que ça arrive vraiment et que j’devienne le Brahim d’Alicia Keys parce que vous êtes jaloux, j’le vois bien…)
Le rapport avec le JD NY? J’vais vous l’dire moi l’rapport! Euh, ben, euh, non toujours pas mais bon on va commencer avec le mec qui fait du nord le plus grand spot de vagues (de waves quoi) du monde, celui qui a la visière de sa casquette qui ondule presque toute seule tellement il fait c’qu’il veut mais pas que, c’est le type qui avec toutes les chemins que ses membres prennent arrive à rendre TomTom, Mappy et tous les GPS du monde fous et juste capable de vous dire: “faites demi-tour avec prudence, faites demi-tour avec prudence…” avant de rendre l’âme, vous voyez toujours pas? Ben, vous êtes pas bons en devinette… Vous préférez les charades? Ok, alors mon premier mixe en soirée, mon deuxième dit oui en russe, mon troisième n’est pas russe mais français et mon tout s’est fait connaître aux côtés d’un biscuit au chocolat… Alors, alors? DJ DA OUI, voilà, avec, non pas Granola (même si les Granolas sont meilleurs…), vous êtes vraiment mauvais ou quoi, oui Pepito, voilà donc on a Pepito et? Et? Djidawi, oui, c’est ça! Et ben, il vous en a fallu du temps! Allez, vous avez bien mérité de voir sa démo juste en-dessous:

On reste dans le poppin, avec un des battles les plus engagés de l’évènement, c’est la finale JRock et Pop’n’Tod contre Snap Boogie et Heat Rock (quoi engagé avec du niveau, non parce qu’il y a eu des battles peut-être plus engagés genre en TopRock mais comment dire, l’engagement ne fait pas tout non plus, enfin j’me comprends), ça gaze, ça pousse, ça répond et même si le rendu sonore de la vidéo n’est pas au top (désolé, j’ai rien trouvé d’mieux…), ça danse bien et c’est l’plus important…

Et vu qu’j’ai parlé du Top-Rock, on va finir cette partie sur le JD avec une p’tite vidéo du truc intéressant en Top-Rock, le cypher à la fin de l’event, des b-boys chauds comme la braise (même avec un béret à oreilles tombantes, non parce qu’on en parle de ça ou pas?)et une p’tite ambiance de cercle quoi. Allez c’est parti, on forme le cercle et on clique juste là:

Sinon, le même week-end, à Tokyo, y’avait le Real Toughness et au Real Toughness, y’a du skate, du bmx, du macramé… Comment ça pas de macramé? J’y crois pas! Ah, vous êtes comme ça, ouais c’est ça le macramé, c’est pas assez street pour vous mais c’est parce que vous connaissez pas bien, moi j’connais des gens qui font du macramé, quoi qui faisaient, ouais j’avais des copines qui nous faisaient des bracelets brésiliens, on faisait un vœu et quand le bracelet se cassait (et putain des fois, ils étaient aussi solides qu’ils étaient moches ces bracelets et j’vous jure qu’ils cassaient pas les fumiers!), ben le vœu ne se réalisait jamais, c’était TROOOP BIEN!!! Ou pas… Donc, ouais, bon ok, y’a pas d’macramé mais à la place y’a d’la danse Hip-Hop et une finale I-Cee & Fabrice VS Kento & Wapper dans laquelle Fabrice nous fait des nœuds avec ses jambes et ses bras, glisse dans tous les sens, bref nous fait un bracelet brésilien mais beau cette fois-ci et le vœu qu’on a fait de voir d’la danse toute en fluidité comme on aime (quoi si c’est l’vœu qu’on a fait, non parce que si on a fait un vœu du genre j’veux m’marier avec Malou et ben c’est pas là, non, il va falloir en casser des bracelets moi j’vous l’dis et puis de toute façon, j’ai déjà Alicia Keys qui m’attend…) est exaucé…

Pour continuer dans la fluidité, le flow et garder cette énergie, j’vous propose Link, non pas celui de Zelda, non parce que celui de Zelda, ok il joue de l’ocarina, il monte a cheval, il sauve une princesse (toujours la même, elle le fait pas un peu exprès la Zelda, non? Parce que comme dirait Emile dans la cité de la peur,on peut s’faire enlever une fois par mille personne, mille fois par une personne mais pas mille fois par mille personnes…), donc non, pas celui habillé tout en vert mais plutôt tout en bleu cette fois-ci, celui d’Elite Force, celui qui s’présente et s’appelle Henry, voudrait bien réussir sa vie, être aimééé (décidément, j’chante vraiment tellement bien à l’écrit, j’vais devoir sortir un CD, quoi un livre pour être sûr de pas vous faire mal aux oreilles…)qui fait du bien avec sa démo d’il y a quelques jours, lors du Battle-ism et qui est en vidéo juste en-dessous:

En poussant un peu plus loin, et pour finir comme on a commencé, c’est-à-dire en beauté, on passe de la fluidité à la douceur et à la poésie avec une belle réalisation vidéo qu’on pourrait au départ prendre pour un trailer du nouveau Assassin’s Creed, qui nous révèle un Skorpion plein de mysticisme et de questions, une vidéo qui nous donne envie d’en voir plus (même si on n’est pas du tout sûrs qu’il y aura une suite), on a envie qu’la musique continue accélère, et que tout explose, qu’il saute de toit en toit, non merde ça c’est encore Assassin’s Creed, non mais bref, on en veut plus parce que c’est comme le Nutella, quand c’est bon, c’est jamais assez…

Voilà, comme d’hab, il est 6 heures du mat’, l’heure de mon Nesquik chaud avant mon gros dodo, moi j’y vais, bonne nuit les gens…
@+ avec les Martin circus

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Solve : *
27 − 24 =