Publié par Laisser un commentaire

« Music Notes » est mort, vive « Notes de Musique »

Le retour

Suite à une pause de quelques années j’ai décidé de reprendre l’aventure Music Notes. Avec quelques changements…

Premier changement: le nom

La marque ne s’appelle plus « Music Notes » mais « Notes de Musique ». Pourquoi donc, me direz-vous ? Pour plusieurs raisons – la première et la plus évidente est que le nom de domaine « musicnotes.com » était déjà pris. J’ai testé de nombreuses variantes (ilovemusicnotes, tonysmusicnotes, etc.) mais je voulais un nom facile à retenir.

De plus, vivant maintenant hors de France depuis quelques années, j’ai remarqué que la langue francaise était très appréciée à l’étranger. « Schöne Sprache » (« belle langue ») disent les Autrichiens dès qu’ils entendent quelques mots de Francais. Le Francais a également été désigné comme « la plus belle langue au monde » d’après une enquête du site Babbel.

Loin de moi l’idée de vouloir jouer les chauvins / nationalistes / Lepénistes, mais grâce à la danse j’ai appris une chose: on doit construire à partir de ce qu’on est, se servir de tous les ingrédients qui font son identité. A plus forte raison des éléments qui sont percus comme des points forts.

Deuxième changement: la fabrication

Jusqu’à mon déménagement en Autriche, je faisais moi-même les impressions sur les vêtements. J’avais un traceur de découpe (« plotter ») qui me permettait de découper les motifs, que je transférais ensuite grâce à une presse textile.

Plotter « US Cutter »
Presse textile

Cette méthode me permettait de fabriquer à la demande, tout en proposant de la personnalisation, comme choisir les couleurs ou ajouter un nom par exemple. C’était aussi très pratique pour effectuer des tests avant de mettre un modèle en vente.

Cependant c’était aussi un travail très long et minutieux –  notamment pour les motifs avec le plus de détails. Ce n’était pas adapté à la fabrication de séries. 

D’autre part, gérer l’approvisionnement en T-shirts était parfois très compliqué. Je me suis par exemple retrouvé à courir dans tout Paris pour trouver un T-shirt rouge à la bonne taille.

La technique d’impression via flex a aussi une limite : chaque couleur est échenillée (on « épluche » le motif) et pressée indépendamment. Il est uniquement possible de faire des aplats. Pas de dégradés, pas d’effets, et pas trop de détails donc. 

Autre défaut du flex : il n’aime pas la chaleur ! Quiconque a passé un coup de fer à repasser sur un T-shirt, ou l’a mis au sèche-linge en a fait les frais. Et un T-shirt à la poubelle, un !

Et enfin, il n’était possible que d’imprimer sur des vêtements ! Une gamme limitée à proposer donc…

Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de recourir au « Print On
Demand » (impression à la demande). Le principe : la fabrication et l’expédition des commandes est prise en charge par un prestataire extérieur. Cela comporte de nombreux avantages: non seulement c’est un énorme gain de temps pour moi, mais en plus la qualité de réalisation est bien supérieure. De plus cela me permet de vous proposer une gamme de produits beaucoup plus diversifiée en plus des T-shirts: casquettes, mugs, sacs à dos, impressions sur toile, coques de téléphone, stickers etc.

J’ai choisi de faire appel à Printful. Plus de détails sur le POD dans cette vidéo si cela vous intéresse :

L’aventure reprend, je vais commencer par remettre en boutique tous les modèles qui étaient sortis lorsque j’ai arrêté (et il y en a pas mal), puis proposer des nouveautés par la suite. Les articles du blog sont à nouveau en ligne, et je vais tenter d’en poster régulièrement.

A bientôt pour la suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 3 =